Les calculs rénaux

Les calculs rénaux

Les calculs rénaux appelés aussi calculs urinaires peuvent souvent apparaître vers l'âge de 40 ans. 

C’est souvent une pathologie plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. On compte aujourd’hui 10 % de la population française touchée par ce symptôme qui peut entraîner d'importantes douleurs.

Qu'est ce qu'un calcul rénal ? 

C’est une maladie qui affecte les reins ; ce sont des cristaux qui empêchent l’écoulement de l’urine des reins vers la vessie. Leurs tailles peuvent atteindre plusieurs millimètres et parfois plus d’un centimètre ; ce blocage entraîne de fortes douleurs qu’on appelle colique néphrétique.

Ils peuvent être expulsés dans certains cas sans douleur dans l’urine. Cependant, un calcul rénal de plus de 5 millimètres ne peut souvent pas être éliminé. Si celui-ci reste coincé, une intervention d’un urologue est fortement conseillée pour le retirer chirurgicalement ou par une technique de fragment.

Il existe différentes sortes :

- 80 % des cas sont composés de calcium (oxalate de calcium et/ou phosphate de calcium). La cause est souvent due à un manque d’hydratation, une alimentation trop riche en oxalate, l'hérédité, un apport trop important de vitamine D, certaines maladies ou la prise de certains médicaments.

- 10 % des cas sont liés à une infection urinaires chroniques ou d’origine bactérienne, on l'appelle les calculs de struvite. Ce calcul rénal est plus courant chez les femmes que chez les hommes et se forme souvent chez les individus présentant une sonde vésicale.

- 5 % à 10 % des calculs rénaux sont d’acide urique dû à un taux important d’acide urique dans l’urine.

- Plus rarement sont ceux de compositions variées pouvant être secondaires à des maladies génétiques ou infectieuses.

Quelles sont les causes des calculs rénaux ?

Plusieurs facteurs sont les causes de cette maladie infectieuse.

Tout d’abord la déshydratation. Notre corps est principalement composé d’eau, il est donc essentiel de consommer 2 litres d'eau chaque jour pour éviter la formation de calculs urinaires. Les habitudes alimentaires trop acides, autrement dit trop riches en sucre ou en protéines peuvent aussi en être la cause. Les cas moins courants sont souvent dus à la prise de certains médicaments ou l’hérédité (fibrose kystique ou l’hyperoxalurie, malformations des voies urinaires).

Comment empêcher d'avoir des calculs rénaux ?

Pour prévenir la formation de les calcules rénaux, il faut adopter une bonne hygiène de vie en consommant suffisamment d’eau (plate) afin de produire 2 litres d'urine pour diluer les urines et éviter la cristallisation des calculs. Pour les personnes qui consomment des produits laitiers, il est conseillé de boire des eaux faibles en calcium et inversement pour les personnes qui ne consomment pas de produit laitier, il est conseillé de boire des eaux riches en calcium. Le calcium est indispensable pour notre organisme, mais il ne faut pas en consommer abondamment, car le calcium entre dans la composition de certains calculs. Nous conseillons également de consommer de l’eau magnétisée ou de l’eau aimantée pour éliminer les calculs rénaux moins importants. Elle nettoie en profondeur l’organisme et élimine les déchets de notre corps.

Nous préconisons de boire du jus d'orange, car il contient de l'eau et du citrate, ces deux éléments empêchent la formation des calculs. Nous conseillons de boire un verre par jour, car le jus d'orange est très riche en sucre. Les jus de citron et de tomate sont aussi riches en citrate.

Les boissons sucrées sont fortement déconseillées, car le sucre entre dans les composants des calculs. Il faut également éviter la bière, le vin et le champagne riches en acide urique.

Adopter une alimentation saine et équilibrée. Les sels et les protéines animales sont deux aliments qui favorisent la perte de calcium dans les urines, ce qui augmente donc le risque de formation de calculs urinaires. Les aliments riches en oxalate doivent être consommés de manière modérée (chocolat noir, noix de cajou, noisette, cacahouète, poivre, thé, certains sodas à base de cola...). L'oxalate est un autre sel qui se combine au calcium et donne les calcules les plus fréquents : l'oxalate de calcium.

Que faire en cas de calculs rénaux ?

Il faut faire appel à un médecin pour diagnostiquer avec précision les calculs rénaux grâce à un scanner. S'il y a présence de calculs calciques, il vous faudra faire une radiologie de l'abdomen souvent accompagnée d’une échographie et d’un examen. Les calculs d’acide urique sont eux invisibles aux rayons x et demandent l’intervention du scanner.

Cette pathologie est une des plus en fréquentes en urologie. Lorsqu’ils ne s’évacuent pas correctement, il existe différentes techniques pour les enlever :

- Les ondes de choc à travers la peau.

- La lithotritie extra-corporelle qui va fragmenter le calcul en petits morceaux.

- Une intervention chirurgicale par urétéroscopie.

- Un traitement percutané.

Après l'intervention, quelques séances de posturothérapie sont souvent prescrites pour aider à éliminer les fragments restants et nous vous conseillons également de boire de l’eau magnétisée qui nettoie l’organisme.