Alzheimer : des aimants pour raviver la mémoire

Mots clés : Alzheimer, Stimulation électrique, neurologie

Par Jean-Luc Nothias - le 05/09/2014

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/09/05/22751-alzheimer-aimants-pour-raviver-memoire?position=15&keyword=tms

La stimulation magnétique transcrânienne a amélioré la mémoire d'une vingtaine de malades soumis à des tests.

(extrait)

La stimulation électrique du cerveau a la cote dans bon nombre de pathologies. Mais elle implique souvent la pose d'électrodes à l'intérieur du crâne. Une équipe de recherche américaine de la Northwestern University vient de montrer que l'on pouvait obtenir le même type de résultat de manière non invasive (résultats publiés dans la revueScience).

Ils ont pour cela utilisé la technique de stimulation magnétique transcrânienne (TMS en anglais). L'application d'un champ magnétique à l'extérieur du cerveau crée des courants électriques dans les neurones du cortex. La cible est une zone du cerveau, l'hippocampe, qui est comme un chef d'orchestre entre les différentes parties de l'encéphale. Mais l'hippocampe est situé trop profondément au sein du cerveau pour être atteint par le champ magnétique. Les chercheurs ont réussi à montrer qu'une zone située non loin de la paroi crânienne pouvait transmettre les signaux électriques à l'hippocampe.

Des aimants pour soigner le cerveau

LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 16.12.2011 à 19h22 • Mis à jour le 16.12.2011 à 19h22 | Par Sandrine Cabut

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/16/des-aimants-pour-soigner-le-cerveau_1619374_3244.html#ioDdC5TrCG3vhmL7.99

Tweeter

Dépression, schizophrénie, douleurs d'origine neurologique ou encore accident vasculaire cérébral. La stimulation magnétique transcrânienne (rTMS) offre une nouvelle option thérapeutique pour un nombre croissant de maladies psychiatriques et neurologiques. Quasi inconnue il y a quinze ans, cette méthode, qui permet de moduler l'activité neuronale grâce à un aimant externe, est en train d'exploser. Plusieurs indications sont déjà validées sur le plan scientifique - la rTMS est d'ailleurs agréée depuis 2008 aux Etats-Unis pour le traitement de la dépression -, et bien d'autres sont en cours d'évaluation.

Appliquée au contact du scalp, la bobine émet des impulsions magnétiques qui se transforment en impulsions électriques. Celles-ci induisent une activation ou au contraire une inhibition au niveau de la zone cérébrale visée. La rTMS est donc d'autant plus séduisante qu'elle permet d'agir sur des régions profondes du cerveau par une stimulation superficielle. Les séances, qui ne nécessitent aucune anesthésie, peuvent être effectuées en ambulatoire. Depuis les premières publications sur le sujet, en 1987, près de 7 300 articles ont été publiés dans les revues scientifiques, dont la grande majorité ces dix dernières années. Le dernier en date, paru le 14 décembre sur le site Internet de la revue Neurology, fait état de résultats prometteurs pour la rééducation après accident vasculaire cérébral (AVC).

Giacomo Koch (Fondation Sainte-Lucie, Rome) et ses collègues se sont intéressés particulièrement à la négligence spatiale unilatérale, définie comme l'incapacité à prendre en compte des informations sensorielles du côté opposé à une lésion cérébrale. Consécutif le plus souvent à un AVC du côté droit du cerveau, ce symptôme peut se traduire chez les patients par l'ignorance de la partie gauche de leur corps (par exemple, ils ne se rasent que du côté droit) et la non-perception des personnes et des objets situés à leur gauche. Les effets de la rééducation sont souvent modestes.

Sandrine Cabut

Top Santé

Extrait de l’article D’Isabelle Blin dans Top santé n°263 (août 2012)

Les inflammations répondent particulièrement bien à la magnétothérapie, celle des tendons (tendinites) notamment. « Nous obtenons 95% de bons résultats sans aucun effet secondaire » affirment conjointement Mathieu Debain et le Dr Robert Desprez, médecin ostéopathe à Caen. […] « En général, la douleur commence à s’estomper dans l’heure, remarque de son côté le Dr Desprez. Mais je conseille de laisser les aimants en place pendant sept jours, même si la personne n’a plus mal. » […] « Ils aident à soulager les douleurs inflammatoires, celles des fractures du pouce ou encore des entorse », constate le kiné (Mathieu Debain). […] Dr Desprez : « C’est efficace sur les lombalgies, les dorsalgies, les cervicalgies et sur toutes les douleurs paravertébrales du rachis (lumbago) ». La mise en place est très simple : le médecin cherche le point douloureux, appelé le point gachette, et pose les aimants de part et d’autre. Positionnés sur les muscles du cou, les aimants permettent aussi de soulager les céphalées de tension, des maux de tête dont l’origine est cervivale. La magnétothérapie est utile pour soulager les troubles musculo-squelettiques (TMS). […] Dans les pathologies chroniques comme les capsulites d’épaule ou les sciatiques récidivantes […] En prévention des œdèmes […]

Extrait de l’article D’Isabelle Blin dans Top santé n°263 (août 2012)

Magnétothérapie: comment se soigner avec des aimants ?

Le 06 juin 2011 à 14h03 – Mis à jour le 03 avril 2013 à 13h40 – par Marine Féron

 La technique des aimants gagne du terrain. Après le Japon, nous aussi sommes en train de lui reconnaître un rôle alternatif sur la prise en charge de la douleur. On vous explique comment ça marche.

Magnétothérapie: comment ça marche?

La « magnéto-thérapie » repose sur les effets biologiques des champs magnétiques sur l’organisme vivant. Un champ magnétique pénètre toute cellule qui lui est exposée. Cela stimule les échanges d’ions de polarités opposées (ndlr, le fameux Yin et Yang de la médecine chinoise) et améliore l’utilisation de l’oxygène dans les cellules.

Lorsque le sang, liquide conducteur, circule à travers le champ magnétique provoqué par les aimants placés au contact de la peau, des micros courants électriques se créent et stimulent la circulation du sang, de la lymphe et des influx nerveux. Les échanges chimiques sont boostés et les cellules régénérées.

Magnétothérapie: elle booste les endorphines

« Par ailleurs, précise le Dr Tanios, les aimants génèrent des sécrétions d’endorphines par le cerveau. Cette hormone, dite du bien-être, est un puissant antalgique sans les effets secondaires d’un médicament. » Son effet calmant permet de soulager les douleurs provoquées par la contracture des muscles.

Magnétothérapie: comment utiliser les aimants

En 1987, l’OMS a déclaré la magnétothérapie sans danger pour la santé. Du coup, on en trouve un peu partout, sur les marchés mais aussi sur internet et dans des boutiques spécialisées.

En vente libre, les aimants se commercialisent sous forme de pastilles, de vêtements magnétisés, de couvertures ou de collier cervical mais peuvent aussi servir à magnétiser des boissons.

Leur champ d’application est vaste : péri-arthrite de l’épaule, entorses, arthroses, rhumatismes, crampes, migraines, ulcères variqueux, troubles du comportement alimentaire et même… teint brouillé !

Selon l’indication, on les porte quelques heures par jour ou en permanence. Par exemple, si un gros mangeur verra son appétit diminuer en les portant 30 minutes avant chaque repas, un grignoteur aura intérêt à les porter toute la journée. « Pour une action sur le long terme, il faut au moins trois semaines de cure », conclut le Dr Alfred Tanios.

Magnétothérapie: le rôle des aimants

En les positionnant sur la partie du corps déséquilibrée, on apporte une réponse anti-inflammatoire (pôle positif) ou relâchante (pôle négatif). « Nous possédons tous un champ magnétique dans notre corps, souligne le spécialiste. L’aimant canalise cette énergie qui descend sur le nerf et la cellule qui va relâcher ou contracter le nerf du muscle. »

L’équilibre rétabli de la posture permet à la douleur de s’estomper.

La magnothérapie devrait donc soulager à coup sûr les douleurs dorsales, les crises de migraines et autres petites misères du quotidien. « Pas forcément, reconnaît Monique Vial, auteur de Le Pouvoir naturel des aimants (éd. Api Presse). Il y a parfois des barrières mentales à dépasser : si vous répétez comme un mantra « ça ne peut pas fonctionner », c’est sûr que ça ne marchera pas ! ».

Magnétothérappie: 5 choses à savoir

1. Les aimants font la paire. Les aimants fonctionnent par couple, polarité nord (anti-inflammatoire) et polarité sud (tonifiante, réparatrice et cicatrisante) et se placent de part et d’autre de l’épicentre de la douleur, à des distances plus ou moins éloignées l’un de l’autre selon les modèles.

2. Les aimants sont étanches. Ils peuvent rester en place pendant la douche ou le bain. (A éviter pour des bijoux magnétiques- ajout auteur de ce blog)

3. Les aimants sont « immortels ». L’énergie qu’ils contiennent ne se décharge pas, donc leur durée d’utilisation est illimitée. (perte de 1% tous les 100 ans pour les aimants néodymes- ajout auteur de ce blog)

4. Les aimants magnétisent l’eau. Diurétique et assimilable, l’eau magnétisée améliore le tonus, la digestion et le transit.

5. Les aimants sont parfois déconseillés. Les pace-makers, fonctionnant aussi avec un aimant, pourraient être déréglés par l’usage d’un autre aimant. Durant les trois premiers mois de la grossesse, il faut s’abstenir.

Magnétothérapie: elle diminue la douleur

En détendant les muscles contractés, cette technique, qui repose sur l’utilisation d’aimants, diminuerait la sensation de douleur. Comme beaucoup de médecines douces, elle suscite scepticisme de part et d’autre. Pourtant, le Japon l’a reconnue comme médecine à part entière, et certains hôpitaux européens réfléchissent à l’intérêt d’y avoir recours.

A Paris, l’hôpital Sainte Anne est l’un des précurseurs de l’enseignement de cette médecine alternative (aujourd’hui aussi enseignée à l’UER de médecine de Bobigny) où le Dr Albert Tanios, neuro-psychiatre, l’a découverte. « En 1978 déjà, alors que je cherchais un sujet de mémoire, j’ai été amené à travailler sur les séquelles psychiques des traumatisés crâniens. Je travaillais avec le Pr Yves Rocard qui testait les aimants sur les patients traumatisés. » Des études qui ont convaincu le jeune médecin, qui, 30 ans plus tard, n’en a toujours pas démordu.

Magnétothérapie: ça soigne quoi?

Qu’on se le dise, cette technique ne guérit rien. En revanche, elle soulage les effets secondaires de pathologies douloureuses telles que les douleurs dorsales et rhumatismales ou encore la migraine…

Le mot clé du bien-être, c’est l’équilibre. Mais déjà, sur le plan physiologique, beaucoup de facteurs poussent au déséquilibre : « Quelqu’un qui entend mal de l’oreille droite aura tendance à se pencher pour s’appuyer sur son oreille gauche, explique le Dr Albert Tanios. Idem pour celui qui voit moins bien d’un œil. Ce réflexe conditionne la posture : en se positionnant trop d’un côté, on se contracte. Et quand il y a contracture, il y a douleur puis, parfois, développement d’une pathologie. »

Octobre 2005

"Il est vrai que les guérisons magnétiques des névralgies, maux de tête, tendinites, contractures musculaires, fractures et rhumatismes, parmi une longue liste de maux améliorés et guéris de cette manière, ne rapportent rien aux multinationales pharmaceutiques contrairement aux antalgiques, tranquillisants, stéroïdes et autres corticoïdes !"

Biblio :

Les aimants, clés du bien-être

Jean-Paul Jacquemet Janv 2003 – 160 pages – 18 €

Les vertus du magnétisme des aimants et de la terre

Pierre Martignac – Fev. 1997 - 304 pages 16 €

Précis de magnétothérapie

Vial - Avril 2012 – 316 pages 19 €

Harmonisation du corps par les bioaimants

Marga Vianu – Juillet 2002 – 288 pages 62 €

Aimants pour votre santé

Louis Donne – Août 1990 – 137 pages 14 €